All Over

Le terme de all over apparaît dans les années 50 avec la naissance de l’action painting. All over, qui pourrait se traduire par « partout », signifie, quand il est appliqué à la peinture, un traitement homogène de la surface de la toile, la peinture est déposée de manière égale. Le peintre ne fait pas de différenciation entre les différentes parties de la toile, toutes sont traitées de la même manière. La peinture ne semble pas s’arrêter à la matérialité physique de la toile, et donne une impression de hors-champs. Par ce traitement particulier, les codes traditionnels de la peinture sont rompus, le « figuré » n’est plus hiérarchisée, et la toile n’a pas de sens d’accrochage proprement défini.

Jackson Pollock, commence à utiliser cette technique en même temps que les dripping. Avec sa toile posée sur le sol, il tourne autour d’elle, et projette la peinture dessus, de manière spontanée et presque « inconsciente ». Comme nous pouvons le voir sur cette image, la peinture déborde de la toile, et n’a pas de sens de lecture prédéfini. Chaque parti du tableau fait donc échos à l’ensemble de l’œuvre.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *